Cloud computing - Faits et chiffres

Le cloud computing est un segment des services informatiques qui a généré près de 400 milliards de dollars américains de revenus en 2021 et il montre très peu de signes de ralentissement. Le cloud computing décrit l'utilisation de réseaux de serveurs distants, généralement accessibles par internet, pour stocker, gérer et traiter des données. Pour les clients, le cloud computing offre un accès à de nombreuses technologies tout en réduisant les barrières à l'entrée, telles que l'expertise technique ou les coûts. En général, le marché des services de cloud computing est divisé en trois modèles de services principaux, comprenant l'infrastructure, les plateformes et les logiciels. Selon les besoins de l'entreprise et les préoccupations en matière de sécurité, les clients peuvent également choisir entre des modèles de déploiement de clouds privés, publics ou hybrides.

Software as a Service

Le segment le plus important du cloud computing est le logiciel en tant que service (SaaS). Ce segment génère actuellement la plus grande part du revenu total du marché du cloud computing et est devenu un modèle de services courant pour de nombreuses applications d'entreprise. Les applications populaires du SaaS comprennent les logiciels de gestion de la relation client et de planification des ressources de l'entreprise. Dans ce modèle, les clients paient pour accéder aux logiciels et aux bases de données, tandis que l'infrastructure et les plateformes sont gérées par le fournisseur de services. Parmi les principaux acteurs de ce segment on retrouve Salesforce, Microsoft, Adobe et SAP.

Platform as a Service

Dans le modèle plateforme en tant que service (PaaS), le client achète essentiellement tout ce dont il a besoin pour créer une application auprès d'un fournisseur de services cloud. Cette plateforme peut inclure par exemple un système d'exploitation, des serveurs web, des bases de données et l'accès à un ou plusieurs environnements de langage de programmation. Les fournisseurs de PaaS les plus connus sont Microsoft Azure, Amazon Web Services, Google Cloud et IBM Cloud. Bien que les experts prévoient une croissance rapide du marché des plateformes cloud au cours de la prochaine décennie, il devrait néanmoins rester, de loin, le plus petit segment du cloud computing.

Infrastructure as a Service

L'infrastructure en tant que service (IaaS) permet aux clients d'accéder à du matériel et des ressources virtuelles telles que des serveurs, des réseaux, du stockage ou des machines virtuelles qui sont gérées et développées par le fournisseur. À l'heure actuelle, ce segment est deux fois moins important que celui des SaaS, toutefois les études montrent que les dépenses d'infrastructure informatique traditionnelle commencent à stagner tandis que les entreprises adoptent de plus en plus les solutions d'infrastructure informatique cloud. Le principal fournisseur d'IaaS, Amazon, contrôle près de la moitié du marché, tandis que Microsoft et Alibaba occupent les deuxième et troisième places.

Cloud privé et public

Le cloud public est un environnement numérique virtualisé, hébergé dans les parcs de serveurs informatiques d’un fournisseur de services cloud. Cette infrastructure et ces ressources sont mutualisées entre plusieurs entreprises. Chaque entreprise cliente peut y stocker ses données ou encore y héberger des applications. Le fournisseur de services cloud possède, exploite et entretient l'infrastructure, permettant aux entreprises d'orienter ses ressources vers ses besoins commerciaux plutôt que dans l'informatique.
Cependant certaines entreprises utilisent un cloud privé, c'est-à-dire un cloud interne à l'organisation. Il offre un paramétrage davantage personnalisé, notamment en matière de sécurité des données. L’entreprise conserve alors une maîtrise totale de ses ressources, avec un haut niveau d’indépendance par rapport au cloud public, mais pour un coût généralement plus élevé.
De nombreuses entreprises optent donc pour un système hybride, utilisant un cloud privé ainsi qu'un ou plusieurs clouds publics, afin de mieux répartir les risques et les coûts informatiques, notamment en cas de cyber-attaques. En effet, en France en 2021, 55 % des entreprises estimaient qu'il y avait un niveau élevé de menaces liées au cyber-espionnage.

Plus de statistiques intéressantes

Contact

Des questions ? Nous nous ferons un plaisir de vous aider.
Statista Locations
Contact Temitope Ifekoya
Temitope Ifekoya
Customer Relations

Lun - Ven, 9:00 - 18:00 h (EST)

Contact Vayola Jocelyn
Vayola Jocelyn
Client Support Specialist– Contact (États-Unis)

Lun - Ven, 9:00 - 18:00 h (EST)

Contact Ziyan Zhang
Ziyan Zhang
Customer Relations– Contact (Asie)

Lun - Ven, 11:30 - 22:00 h (IST)

Contact Kisara Mizuno
Kisara Mizuno
Customer Success Manager– Contact (Asie)

Lun - Ven, 9:30 - 17:30 h (JST)

Contact Lodovica Biagi
Lodovica Biagi
Director of Operations– Contact (Europe)

Lun - Ven, 9:00 - 18:00 h (GMT)

Contact Carolina Dulin
Carolina Dulin
Associate Director - LAC– Contact (Amérique latine)

Lun - Ven, 9:00 - 18:00 h (EST)