La pauvreté en France - Faits et chiffres

En économie, lorsqu’il s’agit d’aborder la question de la pauvreté, on distingue deux définitions : la pauvreté absolue et la pauvreté relative.
La pauvreté absolue désigne la situation dans laquelle les individus n’ont pas les moyens financiers de subvenir à leurs besoins primaires, à savoir boire, manger, se loger ou s’habiller, et ont donc de grandes difficultés à survivre.
La pauvreté relative, elle, se mesure en comparaison avec le niveau de vie moyen du pays étudié. Est alors considérée pauvre toute personne n’ayant pas les moyens financiers et matériels de consommer comme les autres, ne pouvant être décemment intégrée au sein de la société dans laquelle elle vit. La pauvreté relative peut alors entraîner une exclusion sociale.

La France faisant partie des dix pays les plus riches du monde, elle est donc plus concernée par la pauvreté relative que la pauvreté absolue, qui est un problème touchant plutôt les pays du Sud.

En France, comme dans la plupart des autres pays, la pauvreté est donc mesurée en fonction du seuil de pauvreté. Ce seuil représente une proportion du revenu médian national en-dessous de laquelle on estime qu’il est difficile de vivre normalement.
Selon le seuil de pauvreté retenu, il est situé aujourd’hui entre 855 (50 % du revenu médian) et 1.026 euros (60 % du revenu médian) par mois. Toute personne ayant des revenus mensuels inférieurs est considérée comme pauvre.

Si le taux de pauvreté dans le monde a tendance à baisser, il est difficile d’en dire autant pour les pays européens, et la France ne fait pas exception : la proportion d’individus vivant sous le seuil de pauvreté stagnait aux alentours des 13 % dans les années 2000 et a augmenté d’un point au cours des années 2010. L’Hexagone fait pourtant partie des bons élèves européens dont le taux de pauvreté fait partie des plus faibles du Vieux Continent.

La pauvreté ne frappe pas au hasard et est socialement très marquée : sans surprise, elle touche majoritairement les personnes au chômage, issues de l’immigration et peu diplômées. Elle concerne aussi particulièrement les femmes, plus sujettes à occuper des emplois précaires et à temps partiels. En effet, aujourd'hui, l’emploi ne protège plus totalement de la pauvreté.

La pauvreté s’attaque aussi fortement aux jeunes : 40 % des personnes pauvres en France ont moins de 29 ans. Plus grave, encore : la pauvreté n’épargne pas les enfants, qui sont plus de trois millions à vivre sous le seuil de pauvreté (environ 20 %), dont près d’un million âgé de moins de six ans. Cette situation touche surtout les mineurs vivant au sein de familles monoparentales.

Comme un spectre qui rôde, la pauvreté n’occupe pas que les pensées de ceux qu’elle accable : 55 % des Français se sentent plus menacés qu’avant de sombrer dans la pauvreté, une crainte particulièrement forte parmi les personnes de 35-49 ans et les employés, sans doute soucieux d'un possible déclassement social.

Statistiques intéressantes

Dans les 4 chapitres suivants, vous trouverez rapidement les 26 statistiques les plus importantes sur le thème "La pauvreté en France".

La pauvreté en France

Dossier sur le thème

Toutes les statistiques importantes, préparées par nos experts – à télécharger directement sous format PPT et PDF !
TOP SELLER

Indicateurs importants

Les indicateurs clés vous fournissent un aperçu exhaustif du thème "La pauvreté en France" et vous dirigent directement aux statistiques correspondantes.

Caractéristiques de la pauvreté

La peur de la pauvreté

Plus de thèmes intéressants

Sujets apparentés

Vous avez d'autres questions ?
Nous serons ravis d'y répondre !

Vous avez d'autres questions ?
Nous serons ravis d'y répondre !

Contactez nous !
C’est facile, rapide, et nous serions ravis de vous aider !

Contactez nous !
C’est facile, rapide, et nous serions ravis de vous aider !

Comment nous contacter

Vous pouvez utiliser notre formulaire de contact ou consulter notre FAQ.
Vous pouvez également vous adresser directement à notre service clients.