Euro Disney - Faits et chiffres

Suite au large succès rencontré par le parc américain Disneyland en Californie ouvert en 1955, la Walt Disney Company n'a pas hésité à élargir son empire de « royaumes enchantés ». Ainsi, d'autres parcs d'attractions ont vu le jour, à commencer par le Walt Disney World Resort dans l'état de Floride aux États-Unis, puis le Tokyo Disney Resort (1983) au Japon, et enfin Disneyland Paris en avril 1992. En 25 ans, ce dernier est devenu un véritable moteur de l'économie et de l'emploi en France, accueillant chaque année plus de 13 millions de visiteurs du monde entier.

C'est dans la commune de Chessy, à trente kilomètres à l'est de Paris, que se situe le complexe touristique et urbain de Disneyland, également appelé Euro Disney. Il comprend, en plus des deux parcs d'attractions, plusieurs hôtels et un centre de divertissements, Disney Village. Toutes ces activités touristiques rapportent environ 1,2 milliard d'euros à la compagnie Walt Disney. Si ce chiffre a même atteint 1,3 milliard en 2015, une baisse de la fréquentation l'année suivante n'a pas permis de poursuivre cette croissance. La crainte des attentats, mais aussi les mouvements de grève et les mauvaises conditions météorologiques sont des facteurs qui ont dissuadé certains touristes de faire le déplacement jusqu'au complexe d'Euro Disney.

Néanmoins, une fois sur place, les visiteurs n'hésitent pas à faire des dépenses additionnelles, en plus du billet d'entrée. Dans les multiples services de restauration qu'offrent les deux parcs, mais aussi dans les boutiques de souvenirs. En 2016, ils dépensaient en moyenne 54 euros pour une journée à Disneyland.
La même année, le budget consacré à la location d'une chambre dans un des hôtels de Disneyland a légèrement baissé par rapport à l'année précédente. Un déclin qui s'explique une nouvelle fois par une baisse du nombre de touristes de séjour, venant de l'étranger. Les Français représentent toujours la moitié des visiteurs suivis des anglais (17 % de la fréquentation touristique), tandis que la voiture surpasse largement tous les autres modes de transports utilisés par les visiteurs.

Du point de vue de l'emploi, Disneyland Paris était en 2016 le premier employeur mono-site de France, avec 15.195 salariés. Le nombre d'embauches a augmenté au cours de cette même année et près de 20 % concernaient des contrats à durée indéterminée. De même, une véritable politique de formation est menée avec plus de 4.000 heures de formation dispensées chaque année, valorisant ainsi la promotion interne.

Malgré des difficultés financières dues à la baisse de fréquentation du complexe touristique, le parc Disney espèrent relancer son attraction avec l'aide des pouvoirs publics français. Des attractions vont être renouvelées, mais également un nouveau projet de Village Nature sur quinze hectares, fruit d'un accord entre Disney et Center Parcs, est prévu à l'été 2017.

En savoir plus

Euro Disney - Statistiques importantes

Ces statistiques pourraient également vous intéresser

Toutes les données sur un sujet dans un même dossier

Euro Disney
  • Préparé par notre équipe éditoriale
  • Téléchargement sous format PPT/PDF
  • Accès immédiat
  • À partir de 250 €

Toutes les données sur un sujet dans un même dossier

Euro Disney
  • Préparé par notre équipe éditoriale
  • Téléchargement sous format PPT/PDF
  • Accès immédiat
  • À partir de 250 €

Statistiques recommandées

Plus de thèmes intéressants sur l'industrie « Voyages, tourisme et hébergement »

Plus de thèmes intéressants sur l'industrie « Voyages, tourisme et hébergement »

À propos de Statista

Découvrez comment Statista peut aider votre entreprise.

Fixer un wébinaire

Vous avez d'autres questions ?
Nous serons ravis d'y répondre !

Vous avez d'autres questions ?
Nous serons ravis d'y répondre !

Contactez nous ! C’est facile, rapide, et nous serions ravis de vous aider !

Contactez nous ! C’est facile, rapide, et nous serions ravis de vous aider !

Comment nous contacter

Vous pouvez utiliser notre formulaire de contact ou consulter notre FAQ.
Vous pouvez également vous adresser directement à notre service clients.

News
News