Le coronavirus (COVID-19) - Faits et chiffres

Le monde connaît actuellement une épidémie de maladie infectieuse appelée COVID-19, causée par un nouveau virus faisant partie de la famille des coronavirus : le SARS-CoV-2. Les coronavirus sont une large famille de virus qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume à des pathologies plus sévères comme le MERS ou le SRAS.

Les symptômes du COVID-19 apparaissent à l'issue d'une période d'incubation maximale de 14 jours (mais plus souvent au bout de trois à cinq jours) et sont similaires à ceux de la grippe : les personnes infectées ont souvent de la fièvre, de la toux et des difficultés respiratoires. Toutefois, l'infection peut évoluer plus sérieusement et entraîner une pneumonie, une défaillance de plusieurs organes, un syndrome respiratoire aigu sévère, voire la mort dans les cas les plus graves. Ainsi, les individus les plus vulnérables comme les personnes âgées et celles qui souffrent de maladies chroniques préexistantes sont considérées comme les patients les plus à risques de subir des complications liées à ce nouveau coronavirus.

Le SARS-Cov-2 a pour la première fois été détecté en Chine, dans la ville de Wuhan située dans la province de Hubei. Si les conditions dans lesquelles ce virus est apparu restent encore floues, une enquête menée par les autorités chinoises a conclu que les personnes contaminées par ce coronavirus l'auraient contracté en consommant des produits (dont certains sont vendus illégalement) d'origine animale issus d'un grand marché de ville, le Huanan Seafood Wholesale Market, qui a depuis été fermé.

Ce qui était initialement une épidémie géographiquement restreinte s'est graduellement transformée en pandémie en touchant plusieurs personnes, non seulement dans toute la Chine mais aussi à travers le monde. Au 23 juillet 2020, des cas de la maladie ont été recensés dans plus de 180 pays ou territoires sur les six continents.
Ce même jour, on dénombrait 15,2 millions de cas de COVID-19 dans le monde, dont 85.906 en Chine qui était, jusqu'à la fin du mois de mars, le pays le plus impacté. Il est désormais dépassé par les États-Unis, qui comptent quatre millions de contaminations au coronavirus et 143.190 victimes.
Le nombre de cas a en effet augmenté dans de nombreuses régions du monde, et tous les pays d'Europe ont été concernés. L'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni font partie des pays les plus durement touchés du Vieux continent.
La France, elle aussi, a fait partie des principaux foyers mondiaux avec 215.605 cas recensés et 30.175 décès. Devant l'ampleur de l'épidémie, le gouvernement a pris la décision le 17 mars d'imposer des mesures de confinement sur tout le territoire français (y compris outre-mer) jusqu'au 11 mai. Ainsi, les Français étaient interdits de déplacements, sauf pour : se rendre à leur travail, effectuer leurs achats de première nécessité, des motifs de santé ou familiaux impérieux et pour des déplacements brefs liés à l'activité physique de chacun, hors pratique sportive collective. En-dehors de ces conditions, les citoyens étaient assignés à domicile. Ces mesures strictes visaient à ralentir la propagation du virus au sein de la population.

Un pays en Europe semble se démarquer dans cette crise sanitaire : l'Allemagne. Bien qu'il compte plus de 204.480 personnes infectées, le taux de mortalité du COVID-19 y est de 4,5 %. Le nombre de morts dans la République fédérale est en effet de 9.108, soit environ trois fois moins que la France. Par ailleurs, le gouvernement allemand a annoncé le 15 avril que l'épidémie était « sous contrôle ». Cette situation pourrait s'expliquer en partie par une organisation des hôpitaux moins centralisée qu'en France, par un recours précoce et massif à des tests afin d'identifier le plus vite possible les malades et les isoler, mais aussi par le nombre de lits d'hôpitaux, de places en soins intensifs et de respirateurs plus important qu'en France ou en Italie. L'Allemagne n'a toutefois pas été épargnée par la pénurie de matériel hospitalier tel que les masques ou les blouses.

À ce jour, alors que l'Europe a bien entamé son déconfinement progressif, l'épidémie est loin d'avoir faibli dans le monde. Elle continue en effet de s'étendre en Russie, en Inde et dans plusieurs pays d'Amérique latine, et particulièrement au Brésil.

La contagiosité et le taux de létalité du COVID-19 sont encore mal évalués, mais on estime le taux de mortalité à moins de 3 % et son niveau de contagion entre 1,5 et 3,5 (ce qui signifie qu’un malade du coronavirus peut contaminer 1,5 à 3,5 personnes en moyenne). Le COVID-19 serait donc plus mortel et plus contagieux que la grippe saisonnière.

Face à l’inexorable augmentation du nombre d’infections liées à ce coronavirus, la psychose est mondiale et environ 75 % des Français se déclarent inquiets par cette pandémie.
Par ailleurs, certaines interrogations ont été émises quant à la capacité des pays à endiguer une épidémie de cette ampleur. Ainsi, avec une moyenne de 3,2 lits d’hôpitaux pour 1.000 habitants, l’Italie rencontre d’ores et déjà des difficultés à prendre en charge chaque patient contaminé. Certains professionnels se sont ainsi vus contraints de choisir les personnes à traiter en priorité.
En France, avec une part du budget de l’État consacré à la santé s’élevant à 0,3 % et les personnels de santé dénonçant depuis plusieurs mois le manque de moyens des hôpitaux et des services d’urgence, 73 % des Français estiment que le pays n’est pas prêt à faire face à la propagation du virus.
De l'autre côté de l'Atlantique, des reproches ont été exprimés dans les deux pays les plus touchés par l'épidémie, à savoir les États-Unis et le Brésil, dont les dirigeants Donald Trump et Jair Bolsonaro ont vivement été critiqués pour leur gestion de la crise sanitaire.

Il n’existe encore aucun vaccin contre le COVID-19. Plusieurs organisations dans le monde travaillent actuellement sur son élaboration, mais il est difficile de dire combien de temps sera nécessaire avant qu'il soit disponible pour le public. En attendant, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a encouragé les personnes vivant dans des régions infectées à prendre des mesures de précaution de base : se laver les mains régulièrement, tousser et éternuer dans son coude et non dans sa main, éviter tout contact avec des personnes susceptibles d'être infectées.

Outre les conséquences évidentes sur la santé humaine, l'épidémie de virus a également eu des répercussions sur le commerce international, les voyages internationaux, ainsi que sur la politique nationale et internationale. Elle a aussi été marquée par la désinformation et un certain nombre d'attaques xénophobes et racistes contre les Chinois et d'autres nationalités asiatiques. Néanmoins, l'impact réel de l'épidémie, bien qu'il se fasse déjà sentir, reste à évaluer, car le nombre de cas continue d'augmenter dans le monde entier et la menace d'une second evague épidémique menace toujours.

En France, l'impact économique de cette épidémie est considérable : le PIB a régressé de -5,3 % au premier trimestre 2020 et devrait chuter de 8,2 % pour l'année 2020, faisant entrer le pays dans une phase de récession dont l'intensité est la plus forte depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, et la durée incertaine. Les mesures de confinement en place ont induit un important ralentissement de l'activité économique du pays : 11,3 millions de Français se sont retrouvés en situation de chômage partiel, environ un million d'emplois ont été détruits, le taux de chômage devrait augmenter tout au long de l'année et l'existence de nombreuses entreprises est menacée. Si les secteurs liés au tourisme, à la restauration et au transport aérien sont particulièrement touchés, la grande distribution et l'e-commerce semble être épargnés par cette débâcle économique.

Statistiques intéressantes

Dans les 6 chapitres suivants, vous trouverez rapidement les 49 statistiques les plus importantes sur le thème "Le coronavirus (COVID-19)".

Le coronavirus (COVID-19)

Dossier sur le thème

Toutes les statistiques importantes, préparées par nos experts – à télécharger directement sous format PPT et PDF !
TOP SELLER

Indicateurs importants

Les indicateurs clés vous fournissent un aperçu exhaustif du thème "Le coronavirus (COVID-19)" et vous dirigent directement aux statistiques correspondantes.

Dangerosité du COVID-19

Le COVID-19 en France

Le COVID-19 aux États-Unis

Le COVID-19 en Italie

Le COVID-19 en Chine

Contact

Des questions ? Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Statista Locations
ContactTemitope Ifekoya
Temitope Ifekoya
Customer Relations

Lun - Ven, 9:00 - 18:00 h (EST)

ContactEsther Shaulova
Esther Shaulova
Operations Manager– Contact (États-Unis)

Lun - Ven, 9:00 - 18:00 h (EST)

ContactZiyan Zhang
Ziyan Zhang
Customer Relations– Contact (Asie)

Lun - Ven, 9:00 - 10:00 h (IST)

ContactLodovica Biagi
Lodovica Biagi
Director of Operations– Contact (Europe)

Lun - Ven, 9:00 - 18:00 h (GMT)

ContactCatalina Rodriguez
Catalina Rodriguez
Key Account Manager - LATAM– Contact (Amérique latine)

Lun - Ven, 9:00 - 18:00 h (EST)