Indice des prix à la consommation et inflation en France - Faits et chiffres

Indice des prix à la consommation et inflation en France - Faits et chiffres

Faits et chiffres sur l'indice des prix à la consommation et l'inflation en France

L’inflation désigne la perte du pouvoir d’achat d’une monnaie, c’est-à-dire la hausse des prix pour les ménages. Si, a priori, la hausse des prix peut paraître un phénomène peu souhaitable, l’inflation, lorsqu’elle est régulière et modérée, est considérée comme une situation idéale et vers laquelle tendent les politiques économiques.

L’inflation permet en effet aux entreprises de prévoir la hausse des prix à moyen terme, incite les ménages à consommer plutôt qu’à épargner et maintient les taux d’intérêts à des niveaux faibles.
Pour autant, certains cas de figure extrêmes comme l’hyperinflation (une inflation élevée et rapide) et la déflation (c’est-à-dire la baisse importante des prix couplée à la baisse des salaires) sont à éviter, de par leur impact contreproductif sur l’économie nationale. Tout l’intérêt de la hausse des prix réside dans un équilibre maintenu autour des 2 %.

À l’heure actuelle, l’inflation en France est nulle, tout comme dans la majorité des pays membres de l’Union européenne.

C’est grâce à l’indice des prix à la consommation (IPC), qui est un outil permettant de mesurer l’évolution du niveau des prix des biens et services consommés par les ménages, que l’on peut mesurer le taux d’inflation d’un pays. L’IPC permet en effet d’évaluer le taux d’inflation pour chaque type de biens sur une base de 100. Lorsque l’IPC d’un bien ou d’un service de consommation s’élève à 106, son taux d’inflation est de 6 %.

Au mois de décembre 2015, l’indice global des prix à la consommation en France était d’environ 115 par rapport à l’année 2005.

L’indice des prix à la consommation est calculable pour une immense variété de biens et services, allant des produits alimentaires aux loyers en passant par les transports et les loisirs. On peut ainsi observer, à titre d’exemple, que l’indice des prix de l’horlogerie, la bijouterie et la joaillerie était de presque 201 à la fin de l’année 2015. Cela signifie que les prix de ces produits ont doublé par rapport à ceux de l’année 1998.

Si la hausse des prix est perçue comme une bonne chose du point de vue des économistes, les consommateurs français ne partagent pas tous cet enthousiasme : ils sont près d’un quart à trouver leur pouvoir d’achat plutôt faible, et plus de la moitié déclarent avoir vu leur pouvoir d’achat diminuer. Ainsi, ils ne semblent pas particulièrement optimistes sur leur avenir.



Images: istockphoto.com / serg_velusceac



Statistiques recommandées sur « Inflation et indice des prix en France »
Études recommandées