Taux de natalité en France 2003-2020

En 2020, le taux de natalité en France a atteint son niveau le plus faible depuis 1982. Entre cette date jusqu’en 2019, ce taux a oscillé entre plus de 11 et près de 14 naissances pour 1.000 habitants. Son pic, lui, a été atteint en 1986 ; on comptait alors 14,2 naissances pour 1.000 habitants. Depuis, il n’a cessé de diminuer. Si la France demeure le pays le plus fécond de l’Union européenne, elle n'en est pas moins affectée par la baisse de la natalité qui touche la plupart des pays occidentaux.

Évolution de la société et crises économiques : un taux de natalité en baisse

Le taux de natalité est le rapport entre le nombre annuel de naissances vivantes et la population totale moyenne de l'année. En 2020, on comptait plus de 701.000 naissances vivantes en France, alors que la population française s'élevait à 67,23 millions de personnes.
La baisse de la natalité est le résultat de différents facteurs difficiles à étudier, même pour les démographes. Mais parmi les raisons les plus courantes, on peut citer l’accès à la contraception, l’allongement de la durée des études supérieures et une importance croissante accordée à la carrière professionnelle, souvent peu compatible avec l’arrivée d’un ou plusieurs enfants.
D’autre part, les crises économiques successives et l’instabilité qui en découle n’encouragent pas les couples à faire des enfants, et c’est sans doute la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 qui est à l’origine de la chute du nombre de naissance enregistrée en 2020.

Un modèle familial transformé

Le nombre moyen d'enfants nés par femme est passé de 2,03 en 2010 à 1,86 en 2019. Malgré cette baisse du taux de fécondité français, il reste le pays le plus fécond d’Europe.
Cette décrue est le signe d’un changement à la fois démographique et sociétal : la France du 21e siècle ne fait plus famille de la même façon qu’en 1960. D’abord, le nombre de familles nombreuses (trois enfants et plus) ne cesse de diminuer. Les familles françaises sont majoritairement composées d’un ou deux enfants. Un autre changement peut être observé dans l'âge moyen à l'accouchement chez les femmes françaises : en 2020, la plupart des femmes en France étaient âgées de 30,8 ans à l'accouchement, contre 28,8 ans en 1994. Enfin, le mariage n’est plus une étape obligatoire pour fonder une famille en France : la part d'enfants français nés hors mariage a continuellement augmenté depuis les années 1990, pour atteindre 62,1 % en 2020. On peut y voir une différenciation croissante entre les valeurs familiales et les valeurs de tradition religieuse.

Taux de natalité en France de 2003 à 2020

Statistique en cours de chargement...
Connectez-vous afin de pouvoir télécharger cette statistique
S‘inscrire gratuitement
Déjà membre ?
Se connecter
Afficher les sources de données détaillées ?
S'inscrire gratuitement
Déjà membre ?
Se connecter
Source

Date de publication

Janvier 2021

Région

France

Période d’enquête

2003 - 2020

Caractéristiques particulières

France métropolitaine y compris Mayotte à partir de 2014

Notes complémentaires

* Données provisoires.

Ouvrez cette statistique en...
Votre accès illimité à Statista pour 588 € / année seulement
Compte Standard
Apprenez à connaître Statista

Accès limité aux statistiques standard.

Compte Single
Pour approfondir
  • Accès immédiat à un million de statistiques
  • Téléchargement sous XLS, PDF & PNG
  • Sources détaillées
49 € / mois *
Compte Corporate
Accès complet

Totalité du contenu pour les entreprises.

* prix HT
   Facture annuelle, souscription 12 mois min.

Statistiques à propos de: "La démographie en France"

Votre accès illimité à Statista pour 588 € / année seulement
Découvrez comment Statista peut aider votre entreprise.