La communauté LGBT+ en France - Faits et chiffres

Le sigle LGBT, ou LGBT+, ou encore LGBTQIA+ rassemble les personnes s’identifiant comme lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, queers, intersexes, asexuels, etc.
Tous ces termes désignent les identités sexuelles ou de genre autres que l’hétérosexualité et/ou le cisgenre dans lesquelles certaines personnes se reconnaissent plus aisément et qui sont mouvantes dans le temps. Ainsi, les personnes lesbiennes sont des femmes homosexuelles envisageant leur vie sexuelle exclusivement avec des femmes. Les personnes gays sont, au contraire, des hommes envisageant leur vie sexuelle uniquement avec des hommes. Les bisexuels, quant à eux, éprouvent de l’attirance sexuelle aussi bien pour un sexe que pour un autre. Enfin, les individus transgenres revendiquent une identité de genre différente du sexe biologique qui leur a été assigné à la naissance (par exemple, une personne née avec un appareil génital masculin, mais qui éprouve une personnalité féminine).

À ces différentes identités qui constituaient le socle du mouvement LGBT né dans les années 1980, se sont ajoutés de nouveaux termes, reflets d’une société de plus en plus inclusive et prompte à questionner les notions de genre et de sexualité : queer est un terme initialement péjoratif, mais réapproprié par les individus qui s’identifient aux minorités sexuelles et de genre (c’est-à-dire qu’elles ne se retrouvent pas dans les normes liées à la sexualité et l’identité sexuelle) ; les intersexes sont des personnes dont les caractéristiques sexuelles ne correspondent pas aux définitions classiques de « mâle » et « femelle » ; les personnes asexuelles, pour leur part, n’éprouvent aucun intérêt pour le sexe ; la pansexualité désigne l’attirance pour tous les individus, indépendamment de leur sexe ou de leur orientation sexuelle.

En France, la majorité des personnes s’identifient en tant qu’hétérosexuelles exclusives (82,7 %), tandis que 3,2 % se déclaraient ouvertement homosexuelles, une tendance qui se vérifie aussi parmi les jeunes de 15 à 24 ans. Ces chiffres diffèrent toutefois de manière notable parmi les hommes vivant à Paris, qui sont 13 % à se déclarer homosexuels, et dont on peut supposer que vivre dans la capitale leur permet de vivre librement une identité encore stigmatisée dans certaines régions de l’Hexagone.

En effet, la sexualité et/ou l’identité de genre d’environ 10 % des Français LGBT n’est pas acceptée par leurs parents, et moins de la moitié d’entre eux ont annoncé leur orientation à leur entourage professionnel. De manière générale, ils sont 15 % à ne pas se sentir intégrés dans la société.
Et ce ne sont pas les chiffres des agressions contre les personnes LGBT qui contrediront ce sentiment : depuis 2015, les agressions LGBTphobes sont en hausse et ont atteint 1.905 en 2018 ; 94 % d’entre elles étaient des agressions physiques.
Ainsi, de nombreux membres de la communauté LGBT s’abstiennent d’embrasser ou de tenir la main de leur partenaire de même sexe en public, voire même évitent de fréquenter certains lieux afin de se protéger.

La LGBTphobie peut aussi exprimer d'autres façons que par la violence : un quart des personnes gays, lesbiennes, bisexuelles ou transgenres ont déjà subi des discriminations au sein de leur environnement professionnel, tandis que 21 % en ont subi de la part des enseignants dans un établissement scolaire et 19 % de la part des forces de l’ordre.

Pourtant, plusieurs avancées ont été obtenues pour les droits de la communauté LGBT : le mariage entre personnes de même sexe a été légalisé en 2013, l’ouverture de la procréation médicalement assistée a été votée par l’Assemblée nationale en septembre 2019 et devrait prochainement passer en première lecture au Sénat.

C’est particulièrement au sein de la société que des progrès ont été faits : l’opinion publique française est de plus en plus tolérante vis-à-vis des homosexuels, 72 % des Français se sentent prêts à accepter la potentielle homosexualité de leur enfant, 59 % sont en faveur de l’ouverture de l’adoption aux couples de même sexe et environ 70 % ont une bonne image des familles homoparentales.


Statistiques intéressantes

Dans les 6 chapitres suivants, vous trouverez rapidement les 43 statistiques les plus importantes sur le thème "La communauté LGBT+ en France".

Les LGBT+ en France

Dossier sur le thème

Toutes les statistiques importantes, préparées par nos experts – à télécharger directement sous format PPT et PDF !
TOP SELLER

Indicateurs importants

Les indicateurs clés vous fournissent un aperçu exhaustif du thème "La communauté LGBT+ en France" et vous dirigent directement aux statistiques correspondantes.

Unions

Coming-out

Agressions LGBTphobes

Plus de thèmes intéressants

Sujets apparentés