Part du renouvelable dans la consommation d'énergie primaire par type en France 2015

Cette statistique présente la part des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie primaire en France en 2015, selon le type d'énergie. On apprend que cette année-là, environ 2 % de l'énergie primaire consommée en France était d'origine hydraulique renouvelable.

Part des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie primaire en France en 2015, selon le type d'énergie

Le meilleur de nos statistiques​

Pour un accès illimité à la plateforme française, vous avez besoin d'un Compte Single.

  • Accès complet à 1 million de statistiques

  • Sources comprises

  • Télécharger sous formats PNG, PDF, XLS

Compte Single

49 € / mois *
*Abonnement 12 mois, facturation annuelle, 1 utilisateur, plateforme française

Accès à des statistiques sur 80.000 thèmes à partir de

588 € / année

Afficher les sources de données détaillées ?
S'inscrire gratuitement
Déjà membre ?
Se connecter
Sources

Date de publication

Février 2017

Région

France

Période d’enquête

2015

Caractéristiques particulières

France métropolitaine

Notes complémentaires

* Hydraulique hors pompage

La source donne la définition suivante des énergies renouvelables : « Il s’agit des énergies dérivées de processus naturels en perpétuel renouvellement. Il existe plusieurs formes d’énergies renouvelables, notamment l’énergie générée par le soleil (photovoltaïque ou thermique), le vent (éolienne), l’eau des rivières et des océans (hydraulique, marémotrice…), la biomasse, qu’elle soit solide (bois et déchets d’origine biologique), liquide (biocarburants) ou gazeuse (biogaz) ainsi que la chaleur de la terre (géothermie). Les énergies renouvelables purement électriques comprennent l’hydraulique, l’éolien, l’énergie marémotrice, le solaire photovoltaïque. Les énergies renouvelables thermiques (EnRt) comprennent le bois de chauffage (ramassé ou commercialisé), les résidus de bois et de récoltes incinérés, les déchets urbains et industriels d’origine biologique incinérés, le biogaz, les biocarburants, le solaire thermique, la géothermie valorisée sous forme de chaleur ou d’électricité, le froid direct et les pompes à chaleur. »

La source donne également la définition suivante de la consommation d'énergie primaire : « Consommation finale + pertes + consommation des producteurs et des transformateurs d’énergie (branche énergie). La consommation d’énergie primaire permet de mesurer le taux d’indépendance énergétique national, alors que la consommation d’énergie finale sert à suivre la pénétration des diverses formes d’énergie dans les secteurs utilisateurs de l’économie. »

La source ajoute l'information suivante : « Données corrigées des variations climatiques »

Votre accès illimité à Statista pour 588 € / année seulement​
Compte Standard
Apprenez à connaître Statista

Accès limité aux statistiques standard.
Cette statistique n'est pas comprise dans votre compte.

Compte Single
Pour approfondir
  • Accès immédiat à un million de statistiques
  • Téléchargement sous XLS, PDF & PNG
  • Sources détaillées
49 € / mois *
Compte Corporate
Accès complet

Totalité du contenu pour les entreprises.

* prix HT
   Facture annuelle, souscription 12 mois min.

Statistiques à propos de: "Transition énergétique : contexte et enjeux"

Contenu supplémentaire : Cela pourrait également vous intéresser

Votre accès illimité à Statista pour 588 € / année seulement​
Découvrez comment Statista peut aider votre entreprise.