Hydroélectricité et énergies marines - Faits et chiffres

Pour plus de 60 % des Français, le développement des énergies renouvelables est aujourd’hui la première des priorités énergétiques. Dans la famille des énergies vertes, l’énergie hydraulique est la plus ancienne, exploitée par l’Homme depuis l’Antiquité. On distingue deux principales filières d’énergie hydraulique : la grande et petite hydraulique et les énergies marines. Ces dernières sont un domaine très prometteur mais encore peu développé. Pour preuve, 70 % des Français ne les connaissent que de nom.

L’ère de l’hydroélectricité commença vers la fin du XIXème siècle avec l’invention de la turbine électrique. On appelle « petite hydraulique » les mini-, micro- et pico-centrale ayant une puissance inférieure à dix mégawatts. Au delà, c’est la « grande hydraulique » dont les barrages les plus puissants se trouvent aujourd’hui en Asie et en Amérique du Sud. La centrale hydroélectrique la plus grande au monde est le barrage des Trois-Gorges sur le Yangzi Jiang en Chine. Malgré les avantages de l’énergie hydraulique en tant qu'énergie renouvelable, il ne faut pas sous-estimer les impacts environnementaux et sociaux qu'engendrent les grandes centrales hydroélectriques sur le paysage, les écosystèmes et la vie des gens. Dans la production électrique mondiale, l’hydroélectricité est la troisième source la plus importante, après le charbon et le gaz naturel. En France, seul le nucléaire a une plus grande part que l’hydraulique dans le mix électrique. En 2015, environ 60 térawatts-heures étaient produites en France, dont plus d'un tiers en Auvergne Rhône-Alpes.

Du coté des énergies marines, on trouve cinq principaux types : l’énergie marémotrice issue des mouvements de l'eau créés par les marées, l’énergie hydrolienne issue des courants marins, l’énergie des vagues (houlomotrice), l’énergie thermique des mers ainsi que l’énergie osmotique qui désigne l’énergie exploitable à partir de la différence de salinité entre l’eau de mer et l’eau douce. Dans le domaine de l’énergie marémotrice, la France a un rôle de pionnier avec la centrale de La Rance qui est en service depuis 1966 et qui dispose d’une puissance installée de 240 mégawatts. Elle est la seule énergie marine aujourd’hui exploitée au niveau industriel par la France avec une production d’environ 40 kilotonnes d'équivalent pétrole par an. Dans l’Union européenne, seul le Royaume-Uni dispose aussi d'une production industrielle d'énergies marines. Les Britanniques ont pris une longueur d'avance en ce qui concerne l'énergie hydrolienne, un domaine dans lequel la France est au stade de prototypes et centrale pilotes - notamment en Bretagne.

En savoir plus

Hydroélectricité et énergies marines - Statistiques importantes

Ces statistiques pourraient également vous intéresser

Toutes les données sur un sujet dans un même dossier

Hydroélectricité et énergies marines
  • Préparé par notre équipe éditoriale
  • Téléchargement sous format PPT/PDF
  • Accès immédiat
  • À partir de 250 €

Toutes les données sur un sujet dans un même dossier

Hydroélectricité et énergies marines
  • Préparé par notre équipe éditoriale
  • Téléchargement sous format PPT/PDF
  • Accès immédiat
  • À partir de 250 €

Statistiques recommandées

Plus de thèmes intéressants sur l'industrie « Énergie renouvelable »

Plus de thèmes intéressants sur l'industrie « Énergie renouvelable »

À propos de Statista

Découvrez comment Statista peut aider votre entreprise.

Vous avez d'autres questions ?
Nous serons ravis d'y répondre !

Vous avez d'autres questions ?
Nous serons ravis d'y répondre !

Contactez nous ! C’est facile, rapide, et nous serions ravis de vous aider !

Contactez nous ! C’est facile, rapide, et nous serions ravis de vous aider !

Comment nous contacter

Vous pouvez utiliser notre formulaire de contact ou consulter notre FAQ.
Vous pouvez également vous adresser directement à notre service clients.