Eaux usées : rejets des composés organohalogénés dans l'eau en France 2008-2013

Cette statistique représente l'évolution des rejets des composés organohalogénés (AOX) dans l’eau par l’industrie et par les stations de traitement des eaux usées urbaines en France de 2008 à 2013, en tonnes. On observe que les rejets industriels et urbains des composés organohalogénés augmentaient sur cette période. En 2013, ils s'élevaient à environ 550 tonnes.

Évolution des rejets des composés organohalogénés (AOX) dans l’eau par l’industrie et par les stations de traitement des eaux usées urbaines en France de 2008 à 2013

Rejets en tonnes
--
--
--
--
--
--
Le meilleur de nos statistiques​

Pour un accès illimité à la plateforme française, vous avez besoin d'un Compte Premium.

  • Accès complet à 1 million de statistiques

  • Sources comprises

  • Télécharger sous formats PNG, PDF, XLS

Compte Premium

49 € / mois *
*Abonnement 12 mois, facturation annuelle, 1 utilisateur, plateforme française

Accès à des statistiques sur 80.000 thèmes à partir de

588 € / année

Afficher les sources de données détaillées ?
S'inscrire gratuitement
Déjà membre ?
Se connecter
Sources

Date de publication

Février 2016

Région

France

Période d’enquête

2008 - 2013

Notes complémentaires

La source ajoute l'information suivante : « Notes : sont comptabilisés les rejets dans les milieux aquatiques des installations soumises à la déclaration annuelle de polluants en France métropolitaine : industries, stations de traitement des eaux usées urbaines, hors rejets des installations nucléaires de base ; la déclaration erronée d’une station de traitement des eaux usées urbaines a été retirée »

Le service public d'information sur l'eau définit les composés organohalogénés adsorbables (AOX) comme substances chimiques organiques qui contiennent une ou plusieurs liaisons carbone-chlore (ou brome, fluor, iode). Les organohalogénés sont fabriqués industriellement et commercialisés sous forme de produits aussi divers que des produits phytosanitaires, des plastiques, des solvants, des lubrifiants, des gaz réfrigérants ou propulseurs, des produits pharmaceutiques, des diélectriques dans les condensateurs, des additifs dans les peintures et les encres, etc. Des composés organochlorés sont également formés non pas à partir d'un processus volontaire de fabrication mais en tant que sous-produits. Les secteurs industriels susceptibles d'être concernés sont divers et les substances en cause parfois mal identifiés. On peut notamment citer les secteurs du recyclage de câbles électriques (lors du brûlage du revêtement isolant en PVC) ou de la pâte papier (blanchiment au chlore).

Ouvrez cette statistique en...
Votre accès illimité à Statista pour 588 € / année seulement​
Compte Standard
Apprenez à connaître Statista

Accès limité aux statistiques standard.
Cette statistique n'est pas comprise dans votre compte.

Compte Premium
Pour approfondir
  • Accès immédiat à un million de statistiques
  • Téléchargement sous XLS, PDF & PNG
  • Sources détaillées

49 € / mois *

Compte Corporate
Accès complet

Totalité du contenu pour les entreprises.

*prix HT
   Facture annuelle, souscription 12 mois min.

Statistiques à propos de: "Eau potable : approvisionnement, consommation et assainissement"

Contenu supplémentaire : Cela pourrait également vous intéresser

Votre accès illimité à Statista pour 588 € / année seulement​
Découvrez comment Statista peut aider votre entreprise.