L'imagerie médicale en France - Faits et chiffres

L'imagerie médicale est un ensemble de techniques consistant à visualiser différentes parties ou différents organes de l'organisme. Aujourd'hui, on connait plusieurs types d'imageries médicales qui sont plus ou moins adaptées en fonction des zones à étudier. La première réalisation d’imagerie médicale date du 8 novembre 1895 avec l’utilisation des rayons X, découverts par le célèbre physicien allemand, Wilhelm Röntgen, qui en honneur de ses exploits se vit attribuer le prix Nobel de physique en 1901. C’était le début de la radiographie. Puis, les techniques s’amélioreront et se diversifieront tout au long du XXe siècle avec l’arrivée de la scintigraphie, du scanner, de l’échographie et puis de l’imagerie par résonance magnétique (IRM). L’imagerie médicale est aujourd’hui incontournable dans de nombreuses situations (établir un diagnostic, évaluer la sévérité d’une pathologie, observer l’efficacité d’un traitement…) et constitue avec une part de marché de près de 10 % l'un des segments les plus importants de la technologie médicale.

En France, c'est les radiographies et les échographies qui constituent l'écrasante majorité des actes d'imagerie médicale réalisés. Ensemble, ces deux types d'imagerie totalisent près de 60 millions d'actes par an. En comparaison, les scanners et les IRM ne sont sollicités que pour environ cinq respectivement 3,5 millions d'actes. La moitié des radiographies concernent les os des membres. L'examen d'imagerie médicale le plus cher est la scintigraphie. En moyenne, un acte de scintigraphie génère une dépense d'environ 320 euros - chiffre qui se trouve largement au-dessus de la moyenne générale de 57 euros par examen d'imagerie. La scintigraphie est une imagerie d'émission du domaine de la médecine nucléaire et se fait par l'administration d'un produit radiopharmaceutique dont les rayonnements sont détectés par une gamma-caméra à scintillation.

Les examens d'imagerie médicale étant fortement sollicités et les capacités des établissements étant limitées, les patients doivent être prêts à accepter des délais d'attente assez importants entre la prescription et la prestation du service. Ainsi, il faut attendre en moyenne un mois pour obtenir un rendez-vous pour une IRM. Même les patients hospitalisés attendent en général plus d'une semaine avant de pouvoir passer à l'IRM. Avec un délai d'attente d'une dizaine de jours pour les patients externes et d'environ quatre jours pour les hospitalisés, les caméras à scintillation et les scanners se révèlent plus facilement accessibles.

En savoir plus

L'imagerie médicale en France - Statistiques importantes

Ces statistiques pourraient également vous intéresser

Toutes les données sur un sujet dans un même dossier

L'imagerie médicale en France
  • Préparé par notre équipe éditoriale
  • Téléchargement sous format PPT/PDF
  • Accès immédiat
  • À partir de 250 €

Toutes les données sur un sujet dans un même dossier

L'imagerie médicale en France
  • Préparé par notre équipe éditoriale
  • Téléchargement sous format PPT/PDF
  • Accès immédiat
  • À partir de 250 €

Statistiques recommandées

Plus de thèmes intéressants sur l'industrie « Technologie médicale »

Plus de thèmes intéressants sur l'industrie « Technologie médicale »

À propos de Statista

Découvrez comment Statista peut aider votre entreprise.

Vous avez d'autres questions ?
Nous serons ravis d'y répondre !

Vous avez d'autres questions ?
Nous serons ravis d'y répondre !

Contactez nous ! C’est facile, rapide, et nous serions ravis de vous aider !

Contactez nous ! C’est facile, rapide, et nous serions ravis de vous aider !

Comment nous contacter

Vous pouvez utiliser notre formulaire de contact ou consulter notre FAQ.
Vous pouvez également vous adresser directement à notre service clients.